Tosa

Le Tosa, aussi appelé Tosa Inu, ou Sumo ou encore Dogue japonais, est un chien de combat originaire du japon. Il possède des dimensions impressionnantes tout en conservant une allure élégante. C’est un chien courageux, brave, protecteur, affectueux et fidèle à ses maîtres, mais qui a besoin d’une bonne socialisation et d’un apprentissage rigoureux.

Le chien de race Tosa.

Les origines du Tosa

Le Tosa est un chien de combat originaire de la ville de Tosa, sur l’île de Shikoku au Japon. Cette race a été obtenue suite au croisement d’un Shikoku-Kane avec d’autres races d’Occident (comme le Mastiff, le Bullmastiff, le Bulldog, le Braque allemand, le Saint-bernard etc.) entre le 18ème et le 19ème siècle.

Grâce à de tels gènes, ce chien a au cours des siècles développé des capacités de combat redoutables. La Fédération Cynologique Internationale a reconnu à titre définitif la race du Tosa le 1er avril 1967, et la publication du standard officiel a quant à lui eu lieu le 9 septembre 1997.

Ses particularités physiques

Le Tosa Inu fait partie de ces chiens que l’on pourrait qualifier de « géants ». Il est en effet de grande taille et ses dimensions sont pour le moins impressionnantes. Il a une constitution robuste qui allie à la fois force et élégance. Son garrot est bien sorti, et il a un dos droit et horizontal. Son ventre est bien remonté, la poitrine est haute et large, et le rein musclé et également tout en largeur. Au regard, son physique impose le respect et donne une expression fière et digne.

Il a un poil dense, court et dur au toucher. La couleur la plus recherchée est le rougeâtre uniforme, mais il peut également être fauve, abricot, bringé ou noir. Certains individus ont des marques blanches au niveau des pieds et du poitrail.

Il a un crâne large, un museau émoussé et carré et un stop marqué. Ses petites oreilles sont attachées haut, peu épaisses et tombent contre ses joues. Les yeux sont de petite taille et sont de couleur brun foncé.

Ses aptitudes et son caractère

Le chien Tosa n’est pas uniquement un chien de combat puissant : il est également un compagnon des plus agréables avec qui les enfants peuvent jouer. Il faudra toutefois faire attention à sa masse, car dans l’excitation, il pourrait brusquer les petits. Il sait rester discret et faire preuve d’une grande patience. Il est doué d’une grande intelligence, mais il n’en fait la démonstration que lorsqu’il y a une véritable relation de confiance entre lui et son maître.

Il est un chien de combat, mais il n’est pas un chien de chasse. Certes il se peut qu’il se mette à chasser quelques animaux lorsqu’il est en extérieur, mais cela n’est pas son activité préférée. Il fait preuve de méfiance envers les étrangers, mais il est très social et d’une grande docilité envers sa famille, ce qui fait de lui un très bon chien de garde. Par ailleurs, il lui arrive de prendre ses distances, mais même lors de ces moments, son instinct protecteur le pousse toujours à garder un œil sur ses maîtres.

Son comportement

Le Tosa est un chien plutôt solitaire. De ce fait, il est capable de supporter les absences de ses maîtres tant qu’il a de quoi s’occuper et que les absences ne sont pas prolongées. Pour qu’il s’intègre parfaitement à son nouveau foyer, il est essentiel d’éduquer le chiot dès son arrivée. Il faut alors respecter les principes du renforcement positif en étant à la fois patient, ferme et bienveillant à son égard.

Il n’aboie que très peu, et lorsqu’il le fait, ce n’est jamais sans raison. Comme il a été dit plus tôt, le Tosa Inu est un très bon chien de garde. Son allure imposante suffit généralement à dissuader les personnes mal intentionnées, et grâce à sa grande patience, il fait rarement preuve d’agressivité. Mais lorsque les circonstances l’y poussent, alors il saura défendre sa famille comme il se doit, en usant de sa force.

L’adoption d’un Tosa peut ne pas être conseillée aux maîtres novices. En effet, il ne faut pas oublier qu’il s’agit d’un chien géant pouvant peser jusqu’à 100 kg. Il peut vivre en appartement, mais préfèrera sans doute habiter dans une maison avec jardin pour bénéficier de plus d’espace. Son éducation ainsi que sa socialisation doivent être de qualité, et il faudrait pour cela que celles-ci soient assurées par un maître plus expérimenté.

Hygiène et entretien du Tosa

Entretenir un Tosa n’est pas ce qu’il y a de plus compliqué à faire. Bien qu’il soit de grande taille, sa rusticité ne nécessite qu’un entretien régulier. Sa robe courte n’a donc pratiquement pas besoin de toilettage, et ne requiert que quelques brossages mensuels pour rester en bonne santé et propre.

On vous conseille donc de brosser votre Tosa au moins une fois par semaine. Durant la mue, la fréquence de brossage devra être revue à la hausse afin d’éliminer tous les poils morts. Le toilettage n’est à réaliser que si le chien est vraiment trop sale. Veillez à contrôler et à nettoyer régulièrement ses dents, ses yeux, ses oreilles et ses ongles pour que les débris ne s’accumulent pas.

En ce qui concerne les sorties, il faudra lui prévoir de longues promenades quotidiennes pour qu’il puisse dépenser l’énergie qu’il a en lui. Toutefois, un excès d’exercices physiques est à éviter afin de ne pas solliciter plus que de raison ses articulations.

Sa santé

Le Tosa est un chien rustique qui ne craint ni le froid, ni le chaud. Il a généralement une santé de fer, mais demeure néanmoins vulnérable à quelques affections, comme la dysplasie de la hanche, ou le syndrome de torsion de l’estomac.

En termes d’alimentation, il est nécessaire que celle-ci soit équilibrée pour que le chien ait une croissance optimale. Comme pour la plupart des molossoïdes, il est recommandé de lui offrir des croquettes de haute qualité. La sorties sont importantes car elles permettent au chien de se dépenser. Si les activités physiques sont insuffisantes, alors le Tosa aura tendance à grossir.