Chien de montagne des Pyrénées

Le Chien de montagne des Pyrénées intéresse fortement les personnes en quête d’un chien de garde à la fois efficace et élégant. En effet, il est très protecteur, et ses poils longs de couleur clair ainsi que son allure harmonieuse ne laissent pas indifférents. Cependant, élever cette race n’est pas donnée à tout le monde, et elle ne convient pas aux maîtres novices en raison de son fort caractère.

Les origines du chien de montagne des Pyrénées

La race du Chien de montagne des Pyrénées est très ancienne, et il était surtout utilisé en tant que chien de garde de troupeaux durant plusieurs siècles. Il était en effet d’une redoutable efficacité pour faire fuir divers prédateurs, comme les félins, les ours, les loups etc. Au Moyen Age, il servait de chien de garde des châteaux, en raison de sa puissance, son caractère dissuasif et son courage. Cette race était par ailleurs très appréciée de la cour de Louis XIV.

La première description détaillée du Chien de montagne des Pyrénées a été dressée par le Comte Henri de Bylandt en 1897, puis, vers le début des années 1900, les premiers clubs de la race ont fait leur apparition. L’enregistrement du standard officiel du chien de montagne des Pyrénées a été effectué auprès de la Société Centrale Canine en 1923 grâce à la Réunion des Amateurs de Chiens Pyrénéens et à Bernard Sénac-Lagrange. Aujourd’hui encore, ce document sert de base au standard de la race. Seules quelques précisions y ont été ajoutées depuis. Le 25 janvier 1955, le Chien de montagne des Pyrénées a été définitivement reconnu par la FCI.

Ses caractéristiques physiques

Il est imposant, de grande taille, à la structure forte, mais demeure harmonieux, ce qui lui donne une certaine élégance. Sa tête est proportionnelle à sa taille, avec un crâne un peu bombé et les faces latérales plutôt plates. Le museau est large, avec une longueur raisonnable qui rétrécit légèrement vers l’extrémité.

Les yeux ont une couleur brun ambré, de petite taille, et donnent au Chien de montagne des Pyrénées une expression intelligente et contemplative. Les oreilles se trouvent au niveau des yeux et retombent à plat sur les côtés. Elles ont une forme triangulaire, une pointe arrondie et sont de petite taille.

Ses poils sont assez longs, denses, moelleux avec un sous-poil généreusement fourni. Ils sont blancs ou blancs avec des taches grises, couleur loup, jaune pâle ou orangé sur les oreilles, la tête et à la base de la queue. Un mâle adulte mesure 70 à 80 cm pour un poids de 56 à 64 kg, tandis qu’une femelle fait 50 à 59 kg pour 65 à 72 cm.

Son comportement envers les autres

Avec sa constitution physique qui impressionne, le Chien de montagne des Pyrénées n’a aucun mal à imposer le respect. Il a également un instinct protecteur qui le pousse à défendre sans hésitation son maître et sa famille si une menace est dirigée contre ces derniers. Il est de naturel très méfiant envers les étrangers, une aptitude qu’il tire fort probablement de ses gènes de garde de troupeaux, de fermes et de châteaux.

Et pourtant, malgré cet instinct protecteur très prononcé, le Chien de montagne des Pyrénées sait également se montrer très affectueux. Il est en effet d’une grande douceur avec les enfants, et s’entend d’ailleurs très bien avec ces derniers. Nous conseillons par ailleurs de ne pas renforcer l’instinct protecteur de ce chien car cela pourrait développer son agressivité.

La nature indépendante du Chien de montagne des Pyrénées lui permet de bien supporter les absences répétées de ses maîtres. Néanmoins, il demeure essentiel qu’il garde des contacts réguliers avec des humains afin qu’il ne se renferme pas sur lui-même. Son désir d’indépendance peut aussi l’encourager à fuguer, essentiellement dans le but de partir à l’exploration de son environnement. Ce cas de figure touche surtout les chiens qui ne font jamais de promenade en dehors de leur jardin.

L’éducation du Chien de montagne des Pyrénées

Cette race a tendance à avoir un fort caractère. Par conséquent, son éducation doit être faite avec autorité, et il est essentiel de poser les premières bases éducatives le plus tôt possible, au risque d’être complètement dépassé par son grand gabarit et son fort caractère. Il est donc conseillé de travailler le rappel et la marche en laisse en priorité afin de pouvoir garder son chien en contrôle, notamment lors des sorties en extérieur.

Il est certes un peu têtu, mais lorsqu’il a suivi une bonne éducation (sans toutefois y mettre un rapport de force excessif), il devient un compagnon des plus agréables à vivre. Outre la marche en laisse et le rappel, il est également important de le socialiser dès son plus jeune âge afin qu’il n’ait pas de comportements agressifs et trop dominants envers ses pairs et les autres animaux.

Entretien, hygiène et alimentation

Le Chien de montagne des Pyrénées n’a besoin que d’un entretien régulier. La mue chez le mâle est annuelle et se produit vers la fin du printemps. En revanche, la femelle peut muer deux fois dans l’année. Pour les sujets d’exposition, l’entretien peut être plus complexe et plus onéreux.

En ce qui concerne les sorties, les longues balades quotidiennes sont indispensables pour le Chien de montagne des Pyrénées. Néanmoins, ses articulations et son capital osseux sont assez fragiles. Les exercices et les jeux doivent donc être limités en intensité, notamment chez le chiot, afin qu’il puisse se développer correctement.

Concernant son hygiène, il n’est pas nécessaire de le laver, le brossage suffit amplement. Le brossage devrait se faire hebdomadairement en dehors de la mue, avec une brosse à picots en fer. Durant la mue, le brossage se fera tous les jours, afin d’enlever les poils morts.

Enfin, il est très important de suivre de près l’alimentation de cette race, surtout durant ses deux premières années, pour que son développement osseux soit optimal. Des rations journalières classiques à base de glucides, de calcium, de viande crue et de vitamines sont parfaitement adaptées au Chien de montagne des Pyrénées.