Boston Terrier

Si vous recherchez un petit chien d’agrément qui a des airs de gros dur avec sa petite tête rappelant celle des Bulldogs et son corps plutôt ferme et musclé tel un petit videur de boîte de nuit, alors le Boston Terrier est tout à fait indiqué. Il a également des airs de chien très posé qui se tient bien droit. On l’a même déjà surnommé le gentleman des chiens, avec sa robe en noir et blanc faisant penser qu’il porte un smoking. En tout cas, le Terrier de Boston est un formidable chien de compagnie. Il faudra tout de même prendre le temps de lire ce qui suit, pour bien le connaître.

Les origines du Boston Terrier

Comme son nom l’indique, le Boston Terrier a été créé et développé aux États-Unis, notamment dans le Massachusetts à Boston. Ses ancêtres seraient le Bull Terrier blanc Anglais et le Bulldog anglais. Certains disent que le Bouledogue français serait aussi concerné dans la création de cette race. D’ailleurs, il est vrai que ce dernier présente une certaine ressemblance avec le Boston Terrier.

En tout cas, le Boston Terrier Club of America a été créé en 1891, et la race n’a pas tardé, deux ans après, à être reconnue par l’American Kennel Club (AKC). Peu répandue même jusqu’à maintenant, sauf aux États-Unis où elle représente un véritable symbole – le Boston Terrier est la mascotte officielle de l’équipe de hockey de l’université de Boston – la race débarque en France en 1927, mais reste assez discrète en dehors des États-Unis.

Son standard officiel en vigueur a été publié assez récemment, en 2013.

Caractéristiques

Le Boston Terrier est un chien classifié par la FCI (Fédération Cynologique Internationale) dans le groupe 9, notamment celui des chiens d’agrément et de compagnie, et dans la section 11 pour les molossoïdes de petit format.

  • Aspect général

C’est un vrai petit molosse, mais avec un petit format. Cela est d’autant plus accentué par sa tête et sa mâchoire prenant une forme caractéristique carrée. Son corps s’inscrit lui aussi dans un carré, avec une longueur des membres proportionnelle à la longueur de son corps. Le Boston Terrier est vif avec un corps bien équilibré en termes de musculature et d’ossature. Il n’est ni maigre ni gros dans sa structure générale.

Le Boston Terrier a une taille moyenne tendant vers le petit format, en mesurant entre 25 et 40 cm pour un poids de 7 à 11 kg.

  • Sa tête

Ce chien a un crâne carré et plat sur le sommet. On ne retrouve pas de rides sur sa face, contrairement aux autres molossoïdes comme le Carlin, par exemple. Le stop est bien marqué, la truffe et noire et large, le museau est court, carré, large et haut, tout comme ses mâchoires. Ses yeux sont proéminents, bien écartés, grands et ronds, de couleur foncée. Quant à ses oreilles, elles sont portées droites et sont très écartées. Elles se situent près des bords supérieurs du crâne.

  • Ses membres

Il a des membres forts et musclés avec une ossature droite. Ses épaules sont bien inclinées vers l’arrière, ce qui lui permet de se déplacer avec élégance.

  • Sa queue

Le Boston Terrier a une courte queue. Elle est attachée bas, droite ou en tire-bouchon, et se porte à l’horizontale.

  • Sa robe

Ce chien a le poil court. Ce dernier est fin, brillant et lisse. On retrouve souvent une robe noire panachée de blanc, ou noire avec un reflet roux (bringée). Il porte une « chemise » blanche, représentée par un poitrail blanc, et on retrouve aussi une tache blanche entre ses yeux ainsi qu’une bande blanche autour de son museau.

  • Sa santé

Chien plutôt robuste avec une espérance de vie élevée entre 10 et 14 ans, le Boston Terrier est un chien qui a une santé de fer, pour peu que ses maîtres lui donnent une alimentation saine et équilibrée et lui proposent des activités physiques pour se dépenser. Toutefois, cette race est prédisposée à certaines maladies et affections. Entre autres, on peut citer les irritations oculaires à cause de ses gros yeux, des difficultés respiratoires à cause de son museau aplati, des mises bas compliquées chez les femelles à cause de leur petite taille, ou encore des lésions croûteuses sur la peau, etc.

Alimentation

Ce chien mange un peu de tout, quoiqu’il raffole particulièrement des croquettes de haute qualité. Mais il peut également s’accommoder de ce que mangent les humains, à savoir de la viande, des pâtes, du riz, des légumes frais, etc. Dans tous les cas, le mieux sera toujours d’approcher un vétérinaire afin de fixer l’alimentation la plus adaptée à votre chien en fonction de son âge et de son poids.

Entretien et hygiène

L’entretien du Boston Terrier est plutôt facile, vu qu’il suffit de lui brosser régulièrement sa robe afin que celle-ci garde toutes ses qualités protectrices. Toutefois, un petit nettoyage avec un gant doux est aussi nécessaire pour enlever les poils morts et les impuretés, mais surtout pour que sa robe soit bien brillante, smoking oblige. En revanche, ce chien n’a pas besoin d’être souvent toiletté, sauf quelquefois lorsqu’il est vraiment sale. Pensez aussi à inspecter et nettoyer systématiquement ses oreilles ainsi que ses yeux.

Tempérament

Le Boston Terrier est un excellent chien de compagnie, il est très agréable à vivre au quotidien et est le parfait compagnon pour les enfants, grâce à ses multiples qualités. On peut ainsi citer son caractère jovial, joyeux, sa vivacité que l’on peut parfaitement contrôler, sa bienveillance, son fort attachement à son maître, ou encore ses grandes facultés d’adaptation en fonction du rythme de vie de son groupe social.

Très dynamique et enthousiaste, ce chien est particulièrement intelligent et est facile à éduquer, surtout lorsque l’on s’y prend dès son plus jeune âge. Très important, ce chien est à prendre comme tout chien, malgré sa petite taille. Évitez donc de le traiter comme un chien qui a constamment besoin d’assistance (par exemple, le porter sans arrêt dans les bras). Au contraire, c’est un chien dynamique qui a besoin d’exercices, ou du moins de se promener, pour être bien dans ses pattes.

En revanche, ce n’est pas vraiment un bon chien de garde, même s’il peut être un bon chien d’alerte dans certains cas. En effet, il n’aboie pas de manière intempestive, mais sait prévenir son groupe social par exemple lorsqu’un étranger s’approche.